Le projet:
vivre le présent imaginant le futur à travers la mémoire des lieux.
Habité depuis la préhistoire par des éleveurs agriculteur puis par des forestiers charbonniers et reconverti, a la fin des années 60, a l'accueil touristique en plein air, le clos du mouflon attende aujourd'hui une conciliation viable entre les motivations de la présence humaine et sa nature sauvage et en même temps si vulnérable. Pendant une très longue période son territoire a supporté  « le pied léger » des hommes qui l'ont façonné en s'adaptant aux contraintes naturelles. Son passage fulgurant, après des siècles d'un statut de lieu de labeur, fatigue, isolement et privation, a celui de lieu de congé, détente, contemplation et rencontre, nous laisse encore stupéfiés.
Les mêmes arbres ont entendu la souffrance des hommes et des bêtes ainsi que, quelques années plus tard, la joie des premiers salariés en congés payés. La même terre peut faire aussi la différence entre la sueur des uns et celle des suivants. Pourtant le clos du mouflon reste un lieu demandant un concret engagement et beaucoup d'énergie pour sa preservation et son entretien.
À nouveau, on cherche à s'adapter au milieu naturel avec une gestion en perspective de ses ressources, qui en plus de l'eau potable, du bois énergie, des essences aromatiques aujourd'hui comprennent aussi le silence, la beauté du paysage, les nuits sombres et l'eau de mer transparente.
Ainsi a coté des activités principales -au niveau des énergies engagées- de la culture forestière, de l'élevage et de l'entretien du terrain on accueille dans les deux maisonnettes des voyageurs pour partager le temps qui passe en ce lieu a part.
C'est le début d'un nouveau chemin. L'itinéraire on le trace avec vous jour par jour.....